Jill Eot

EPSON MFP image

a

Jill EOT, artiste plasticienne, aborde la construction de Soi en principal initiateur de production, ceci pour aller à la recherche de la notion de liberté morale, de la liberté d’action et de sa possibilité dans les interactions. Cette recherche se fait par la peinture en strates, le dessin au tracé direct, des sculptures constitués d’assemblage d’objets glanés, et les assemblages de mots venus de discussions intérieures. Il y a d’une part les productions personnelles témoignant de la construction de l’intériorité et d’autre part la proposition de créations participatives pour mettre en forme de manière intuitive par le groupe social lui-même son réseau interactionnel. L’intérêt est alors davantage l’échange humain produit par la production que la production elle-même.

a

Les articulations de matières sont l’expression de la mémoire sensorielle pour prendre connaissance avec nos espaces intérieurs, les articulations de matières sont un témoin des actions comportementales pour comprendre nos espaces extérieurs. Ces productions plastiques sont ainsi une schématisation de nos rapports intimes et sociaux, une invitation à mieux comprendre cet immatériel pour mieux se connaître et être curieux de ceux des autres pour mieux dialoguer.

a

EXPOSITIONS COLLECTIVES

Hybrides Taverne Gutenberg, Lyon 7, fev 2016

Opening Atelier du Gazomètre, Sandra Juge, Boris Guzman, Jill Eot, 2015

Dix-fractions Galerie Ubik, Lyon 1, 2014

Art 0. Palais de Justice de Lyon/ galerie Le Laboratoire, Lyon, 2013

COMMISSARIAT D’EXPOSITIONS

L’étendue de l’objet. Résidence donnant suite à une exposition collective, Rennes 2013.

RIPOSTE Expositions collectives mensuelles, Rennes 2012-2013.

a

EDITIONS

Appelle-moi poésie, Rythmes publics Chroniques écrites et audio, illustrations, 2015

Les discussions inconscientes Autoédition, 2015

Chroniques et post-it http://www.mesmotsrient.net/, depuis 2013

I WANT YOUR FAX Performance dessinée, Rennes 2012.

a