Reportage-photo : La jeunesse aussi sort dans la rue ! (par Gonzo)

Manif du 9 mars © RC-2une

“Lâchez une grenouille dans de l’eau bouillante, elle en sortira aussitôt d’un bond. Placez-la dans une casserole d’eau tiède que vous mettez à chauffer à feu doux, et la grenouille mourra avant de se rendre compte du problème.”

Robert Charles Wilson

Cliquez sur les photos pour les agrandir !

 

Mercredi 9 Mars. Lyon

a

Entre 7.000 et 20.000 personnes ont manifesté dans les rues de Lyon contre la loi El Khomri.

Midi, Place Bellecour. Les pieds dans la boue, pic-nic « syndical » à la buvette de Sud. Une bière à la main, un sandwich à l’andouillette dans l’autre. C’est dingue ça! Y’a vraiment qu’les syndicalistes pour manger ce genre de chose avant une manifestation qui a de forte chance de partir en guerrilla urbaine. Le nez, la bouche et les yeux dégoulinants, d’ici la fin d’l’aprem.

Mais ce n’est pas exactement à ce moment la que la mobilisation du 9 mars contre la loi El Khomri commença aujourd’hui à Lyon… C’était bien plus tôt, bien avant 8 heures, et sans drapeaux ni couleurs politiques. Bien avant que les syndicalistes du PG ne se lèvent, bien avant que la CFDT ne trahisse encore une fois le monde ouvrier, bien avant que le service d’ordre de la CGT n’enfile leurs oreillettes et leurs brassards sécuritaires fascisants…

Dès le début de la journée plus d’une centaine de lycéens dérivent d’un lycée à un autre gueulant et braillant devant les grilles des lycées pour que leurs camarades sortent et les rejoignent dans cette déambulation matinale qui semble inarrêtable…

De Monplaisir à Perrache, un cortège parade de manière sauvage et aléatoire… Cherchant sa route à chaque croisement… Criant ! Sifflant ! Courant ! S’exprimant !

Dérive matinale d’une jeunesse instrumentalisée par une seule chose : le désir d’exister politiquement et d’être entendu par le système d’une société qui, ni les représente, ni les comprends… Et qui les gaze au premier coin de rue. Sans aucune pédagogie, sauf celle du « Sois jeune et tais-toi ! ».

Un peu plus tard lors de la manifestation, la CGT arbore leurs brassards rouges « Accueil et Sécurité » ressemblant plus à des « Kapo » qu’à un service d’ordre… Empêchant la jeunesse encore une fois de faire ce qu’elle souhaite, leur faisant croire avec leurs jolis drapeaux, leurs slogans accrocheurs, leur pastis à 1€, leur playlist inchangée depuis six ans, leur sandwich à l’andouillette tombant comme un tir de flashball dans le bide empêchant toute révolte…

Empêchant toute colère de s’échapper, toute incompréhension de se manifester, toute révolution de se créer…

Gonzo

a

One comment

  • Rien à attendre des syndicats, allez les petits en avant parce que Mémé elle suit avec ses pancartes et ses rhumatismes, il faut pas que ce soit pour rien ! Ne lâchez rien quand l’autre Gus vous dit que cette loi, pardon cet avant-projet ne vous regarde pas, c’est une insulte. C’est votre avenir, l’enjeu pas le mien ! J’y étais, j’y serai dans le Sud Ouest
    PS : j’aime bien l’andouillette !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *