LITTÉRATURE : « Les Cannabelles » / EPISODE 1 – La Cannabière (PAR ANN)

ml3

Les Cannabelles

1 – La Cannabière

a

a

 a

Il y a quelques heures encore, je ne m’en faisais pas, j’étais relaxe dans l’atmosphère insipide de chez nous autres, les Cannabelles. Rien jamais ne viendrait bouleverser mon existence. J’étais là sans comprendre le sens de ma présence sur ce coin de planète où seule une imperceptible brise faisait quelquefois frissonner les végétaux de la plaine. Cannaceae n’était qu’une boule aussi lisse qu’un œuf, perdue dans ce noir Cosmos. Nos Anciennes disaient que Cannaceae était un monde funambule qui roulait sur un fil tendu entre le Néant et l’Infini. Je n’y comprenais rien et ça m’était bien égal. Je n’avais aucune curiosité, aussi sensible que le caillou sur lequel je m’asseyais. C’était ma nature, la nature des miennes… Enfin c’est ce que je croyais, il y a encore quelques heures… comme  je croyais à toutes les mythologies de ma société que nous serinaient les Dévotes-radoteuses.

Il y a encore quelques heures, j’étais à la Cannabière occupée à semer du chènevis[1] ; c’est mon métier, ma passion, la seule chose en réalité que je sache faire sans que ma gaucherie n’entraînât d’irréparables dégâts sur mes semblables et même à l’astre entier de mes aïeules qu’un jour, elles avaient conquises.

Chaque passage de mon ensemenceuse à trois socs, modèle haut de gamme de la Maison des Trois Femelles, laissait de longues égratignures dans la terre arable de notre tranquille planète rose, bientôt lourde de prometteuses récoltes. La vie s’écoulait sans surprise… Aux semailles succédaient la moisson, puis l’équipe des labourieuses retournaient les champs et revenaient mon temps d’enfouir les précieuses graines de chanvre dans le ventre mou de notre mère nourricière.

a

[1] Graine de chanvre

Ann

a

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *