Les origines

 

La petite Histoire

 

Crée en 2010, l’association Foutou’art s’est donnée pour but de promouvoir la liberté d’expression, la satire et l’humour, et de véhiculer des idées progressives, écologiques et sociales. Un fanzine du même nom, crée quelques années auparavant à Lyon par des étudiants en histoire de l’art, un peu naif(ve) et barrés, fût l’étincelle de cette volonté de se fédérer.

Hormis l’aspect illustré, la perspective du journal était de dénoncer les violences policières, de mettre en avant les conditions de vie insoutenables des sdf et des migrants, de se battre symboliquement contre la violence et le racisme d’Etat, et de suivre les initiatives militantes (alternatives, écologiques, et sociales) souvent oubliées des Médias Mainstream.

Très attaché à notre indépendance, le journal s’est octroyé le luxe de taper sur tout le monde sans modération, et de ne rendre de compte à personne. Il est aussi l’uns des rares supports de la région Auvergne-Rhône-Alpes à mettre en valeur le dessin de presse et la satire. Bien sûr, Foutou’art puise beaucoup chez ses prédécesseurs que sont Fluide-Glacial, Psikopat, Siné Mensuel, Hara-Kiri et l’Assiette au Beurre.

L’association a à son actif plus d’une vingtaine de publications ayant regroupées de nombreux artistes provenant de différents pays (France, Belgique, Tunisie, Angleterre, Turquie, Pérou, Espagne). De la Wallonie jusqu’au Port de l’Estaque, le collectif a eu la chance de rencontrer un grand nombre de dessinateurs de presse et de BD.

Le journal a réalisé une multitude d’interviews d’acteurs de la vie politique et culturelle : Philippe Poutou, Nathalie Arthaud, Alain Krivine, Gérard Filoche, Jean Marc Le Bihan, Xavier Renou, etc.

Chaque numéro est diffusé en moyenne à 1000 exemplaires. Le journal est vendu par nos bénévoles et les membres du collectif, dans la rue ou sur des salons, ainsi que dans plusieurs librairies et lieux alternatifs.

.

.

Les expositions

Inspiré par le courant Dada, les expositions du collectif ne laissent pas indifférent.

.

En 2015, après les attentats de Charlie Hebdo, l’association est invitée par le Collectif Zonzon (la compagnie de Guignol) à réaliser une exposition collective autour de la marionnette de Guignol, de la liberté d’expression, mais aussi de l’histoire de la presse satirique lyonnaise.

Un défilé de mode est organisé par le collectif en 2016 en partenariat avec l’association Criart.

Foutou’art participe chaque année au Mois Libertaire organisé par la librairie La Gryffe.

.

.

Vidéo archive : Itw réalisée par l’Association Esprits Critiques en 2010

.