Actu : Le monde en face, Nuit Debout ! (par Keul)

Capturendb

 

a

 Hier soir j’ai vu …

a

 Hier soir j’ai vu sur France 5, un documentaire qui portait sur le mouvement Nuit Debout.

L’histoire du mouvement est racontée par deux journalistes, en immersion pendant quatre mois au sein du mouvement social.

a

 Hier soir j’ai vu un orchestre bénévole jouant la symphonie du nouveau monde d’Antonin Dvořák.

J’ai revu des milliers de personnes se réunir, débattre, proposer et échanger des idées, afin de redéfinir la vie citoyenne « refonder la politique loin des partis établis et reprendre en main leur destin. »

 Les auteurs-réalisateurs, Aude Favre et Sylvain Louvet, nous rappellent que le mouvement a débuté il y a une dizaine de mois, suite aux manifestations contre le projet de réforme du droit du travail proposée par Myriam El Khomri (notre ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social).

a

 Hier soir j’ai vu madame la ministre s’indigner de la méconnaissance des citoyens français sur le texte de ce projet de loi.

 Hier soir j’ai vu madame la ministre nous assurer qu’elle avait tout fait pour ne pas invoquer l’article 49 alinéa 3 de notre constitution.

a

 Hier soir j’ai vu un formidable élan démocratique se prendre un grand coup de matraque dans la gueule, au sens propre comme au figuré.

a

Suite au documentaire, la chaîne France 5 a organisé un débat sur les répercussions que le mouvement a eu sur la vie politique.

a

 Hier soir j’ai vu un Jean-Michel Apathie dérouté, regrettant que le mouvement n’ait pas amené de leaders politiques.

 Hier soir j’ai vu un historien (Jean Garrigues ) avouant avoir une vision confuse de la situation, mais qui n’a pas hésité à énoncer les problèmes et l’avenir du mouvement. Allant même jusqu’à renier la légitimité des personnes ayant participé, car selon lui, elles ne forment pas le peuple. Qui êtes-vous lecteurs, que sommes-nous citoyens ? Pour cet homme une chose est sûre nous ne sommes certainement pas le peuple, qui lui, réside en banlieue et pas nous.

Au passage, je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée pour les étudiants qu’il doit se « coltiner ».

 Mais, hier soir j’ai également vu des personnes défendre la liberté de la presse, dénoncer une éditocratie bien réelle. J’ai vu un jeune militant résister et saluer le travail des journalistes indépendants, victimes de répressions de la part de notre gouvernement. J’ai vu un sociologue (Manuel Cervera-Marzal ) nous rappeler que l’État ne remplissait pas ses obligation vis à vis des immigrés, que le contrôle au faciès n’est pas un mythe, et surtout qu’il existe une multitude d’actions citoyennes visant à améliorer les conditions de vie de chacun.

a

 Bref, hier soir j’ai vu un documentaire sur le mouvement Nuit Debout et j’espère le revoir, projeté au milieu d’une place publique, entouré d’une foule de personnes désireuses de s’impliquer et de se réapproprier le système politique.

 Hier soir je nous ai vu magnifiques, je nous ai vu debout.

Je vous invite donc à voir par vous même ce documentaire, ainsi que le débat qui en a suivi.

Les liens ne sont disponibles que quelques jours, après quoi il vous faudra trouver d’autres moyens pour avoir accès aux replays, alors je vous conseille vivement de regarder tout ça le plus vite possible.

Peut-être y verrez-vous de la famille, des amis, des voisins ou peut-être vous même.

a

Le documentaire :

http://pluzz.francetv.fr/videos/nuit_debout_,151890936.html

L’émission débat :

http://www.france5.fr/emissions/le-monde-en-face/diffusions/17-01-2017_539457

Et ici, vous trouverez une interview des auteurs réalisateurs :

https://blogs.mediapart.fr/gazette-debout/blog/170117/nuit-debout-le-documentaire-sur-france-5-ce-soir

a

Keul

a

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *