Juli Jana

a

Poétesse maudite, anarchiste et contestataire dans le cœur, venu d’ailleurs, du Nord et de l’Est, souvent je suis à l’Ouest. Photographe des paysages apocalyptiques, parfois aussi de gens – surtout quand ils ne posent pas – et des plantes, des oiseaux et bien sûr les chats. Il m’arrive aussi quelquefois de pondre un gribouillage psychédélique ou des tâches d’encres abstraites.

a