Tribune(s) : Nathalie Arthaud et Gérard Filoche sur la réouverture des écoles prévue le 11 mai (propos recueillis par Sacha)

.

.

 Gérard Filoche ex-membre du Parti Socialiste et inspecteur du travail, ainsi que Nathalie Arthaud porte parole de Lutte Ouvrière mais aussi enseignante, ont bien voulu répondre à nos questions concernant la réouverture des écoles du 11 mai et la reprise progressive de la machine infernale économique. 

.

Gérard Filoche

« C’est une guerre de classe à l’échelle de la planète qui se produit. Est-ce qu’on donne en priorité à protéger les gens, ou est-ce qu’on donne la priorité à produire l’économie ? »

 

.

Nathalie Arthaud

 

En tant qu’enseignante, quel est votre point de vue sur le déconfinement progressif du 11 mai et la réouverture des écoles ? N’y a-t-il pas un danger pour les enseignants et les élèves (ainsi que leurs familles) ? Est-ce pour vous précipité ou normal ? 

.

Cette décision est irresponsable. C’est le grand patronat qui a arraché la décision de rouvrir les crèches, les écoles, les collèges et les lycées à partir du 11 mai. Car les établissements scolaires ne vont pas rouvrir pour des raisons pédagogiques, mais pour faire de la garderie. Leur fermeture était un obstacle essentiel à la reprise généralisée du travail. Eh bien, il est levé et, le 11 mai, tous les parents seront libres de retourner se faire exploiter !
C’est une décision grave car les gestes barrières ne pourront pas être respectés dans les écoles et cela relancera l’épidémie. Mais ne nous étonnons pas de cette précipitation, le président de la République n’a fait qu’obéir à ses maîtres !
Macron peut insister sur le respect du confinement et des règles de distanciation sociale. Il peut s’entretenir avec le corps médical et les scientifiques. Ce n’est pas lui qui commande. La gestion sanitaire de cette crise est, comme toute l’organisation économique et sociale, entre les mains des capitalistes.

« Gouvernement et bourgeoisie jouent la santé des ouvriers et de leurs familles à la roulette russe »

Et pour eux, comme l’a déclaré, Geoffroy Roux de Bézieux, le patron du Medef, l’heure est à la reprise. Les entreprises de l’agroalimentaire, de la chimie, l’énergie, le transport ou la distribution ont évidemment poursuivi leur activité. Mais toutes celles qui ne tournaient qu’au ralenti, sur la base du volontariat, vont remonter en charge.
Michelin redémarre aujourd’hui, Toyota le 21 avril. PSA, Renault ainsi que leur myriade de fournisseurs et sous-traitants s’y préparent. Concrètement, cela signifiera des millions de travailleurs dans la promiscuité des postes de travail et des transports publics.
Gouvernement et bourgeoisie jouent la santé des ouvriers et de leurs familles à la roulette russe et s’apprêtent à ruiner les effets du confinement pour les intérêts de la poignée richissime. Et ils prétendent incarner l’intérêt général !

 

Sur le même sujet : https://www.lutte-ouvriere.org/multimedia/interventions-publiques/reouverture-des-ecoles-le-patronat-veut-faire-reprendre-le-travail-macron-sexecute-145408.html

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *