Les chroniques d’Ol-Land : Nous sommes face à l’injustice (par Daniel)

 

10x15_tjs-sous-bonne-garde

 

Durant 3 ans, Daniel a lutté au côté des « zadistes », militants écolos, riverains, et associations, pour tenter d’annuler la construction du méga-complexe Ol-Land, de dénoncer les conflits d’intérêt du projet, ainsi que les expropriations abusives de plus de 80 paysans, avec parfois le rachat des terres à 1€ le m2.

Daniel vous propose de partager chaque semaine ses écrits, sous forme de chronique, qu’il a produit tout au long de sa participation à la lutte.

 

 

Semaine 3 : Nous sommes face à l’injustice

 

La violence, l’emportement, la colère, l’action de nuire, comme principe d’expression, méritent fondamentalement une immense et sincère réflexion à engager. Parce que les subsistances de nos contemporains dépendent du même système que nous critiquons.

Quelque soit leur niveau social et la taille de leur fortune, certains chassent les niches à injustices du système, pour les utiliser et s’enrichir individuellement au dépend des autres, et croître, en puissance, en fortune, en influence, les comptes de l’Ego

Niches fiscales, paradis fiscaux, et autres gros travaux non déclarés au système de cotisations sociales ne remplissent pas les caisses dites vides : mais la Sécurité Sociale fonctionne toujours.

Laisser la violence, la passion, la colère, l’énervement, dominer l’expression publique, entraîne une réaction de la part des médias et des agents protecteurs de ce système.

La mort de Rémi Fraisse a valeur de martyre pour la lutte écologiste. Ce fait encouragea t-il l’agressivité et la violence envers la Police ? Radicaliser la lutte écologiste disqualifie ses arguments auprès du public et des autorités. Rémi cherchait la justice, la vie, la nature, la paix, la joie d’être ; pas sa mort.

Le langage est culturel, associatif, politique ; encourager comme normale et constante, l’action de puissance et la mesure de force, favorise la survenue de graves blessures, voir de pertes parmi les militants de toute lutte. Étudier partager dialoguer débattre produire, culture éthique politique écologie économie, se faisant, prendre part à l’organisation de la société et de son vivre ensemble, est il possible sans heurt ?

 

Daniel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *