Poésie : Cuvette (par Laurent Bouisset)

a

Cuvette

a

les poètes parlent entre eux du monde ?

rarement… rarement…

les poètes parlent entre eux de poésie ?

rarement… rarement…

les poètes parlent entre eux de quoi alors ?

ben du « monde poétique »…

c’est quoi ?

c’est en gros une cuvette des chiottes

a

avec la majeure partie du troupeau

dans la merdouille au fond du trou

qui tend les bras

harasse le vide

mais ça monte pas

a

et puis… quoi donc ?

a

une belle couvée d’avortons

accrochés à la faïence

qui travaillent dur à leur réseau

écrasent des mains

des têtes ou pire

pour pouvoir remonter

d’un grade ou deux vers la lunette

et peut-être un jour

exulter aux avant-postes

a

sous l’arrière-train de prix

des rares nantis assis

sur le Saint-Siège

a

frimeurs abscons

ne disant pas bonjour sans intérêt

à l’envi adulés

massés

enviés

mieux encore : insultés minablement

par ceux d’en bas (ça leur fait

des guilis sous les orteils)

a

mais qui ne sauraient remonter

leur pantalon tirer la chasse

car à l’extérieur des toilettes

ils sont de l’air…

personne les voit !

a

il leur faut la cuvette pour être en bois

il leur faut les relents

de ce « monde poétique » petit étroit

pour pouvoir opposer

à leur faiblesse une bite de roi

a

et à part ça ?

on va parler du monde un peu enfin ?

ou on reste aux chiottes entre nous

et on s’y noie ?

a

Laurent Bouisset

a

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *