Duck

a

J’ai passé une partie de mon enfance dans la banlieue de Lyon, puis dans le quartier historique des luttes prolétariennes de la ville : La Croix-Rousse. C’est de la combinaison de ces deux mondes que mon engagement est né. N’ayant pas eu les moyens de rester longtemps à l’université, j’ai du rapidement me mettre (comme beaucoup) au charbon. C’est à cette occasion que j’ai constaté les ravages du capitalisme sauvage sur le monde du travail ainsi que sa philosophie du «travailler plus pour gagner moins». J’ai été indigné : par les paies indécentes qui ne permettent même pas de combler les besoins les plus élémentaires des salariés, par la productivité carnivore qui ronge chaque travailleur et le pousse au bout du rouleau (burn-out), par le racisme et le sexisme toujours bien encrés dans les entreprises, par la hiérarchie bête et méchante, ainsi que par l’aliénation de l’être humain en simple produit économique.. Pour moi le dessin est une arme, et grâce à lui j’ai toujours pu exprimer ce que je n’arrivais pas à faire comprendre.

a